Vol 80 (2017)
Articles

“A Colourful Crowning Ceremony”: Images of Class, Gender, and Beauty in World War II-Era Canadian Communism

LLT volume 80 cover
Published November 1, 2017
How to Cite
Thorn, B. (2017). “A Colourful Crowning Ceremony”: Images of Class, Gender, and Beauty in World War II-Era Canadian Communism. Labour / Le Travail, 80. Retrieved from http://www.lltjournal.ca/index.php/llt/article/view/5872

Abstract

This article discusses beauty contests held by the Communist Party (cp) in British Columbia during World War II. It presents two arguments. First, the article argues that the beauty contests symbolized the Communist Party’s viewpoint on the role of women in left movements, and in society in general. Thus, cp beauty pageants possessed a two-sided nature. On one level, cp women appropriated these pageants to present a hybrid version of the beauty contest where women could present leftist views. On the other hand, the pageants show that the cp only held marginally more progressive views on women than the mainstream. Second, the article suggests that Communist women and men had contrasting ideas about what the pageants meant to the party. cp men used women’s bodies in pageants in order to promote and raise money for the party; in effect, Communist men saw these pageants as related to women’s physical beauty. Communist women, by contrast, did not view the pageants as related to beauty at all. Indeed, these women saw the pageants as simply a way to promote the party’s political program of higher wages and better working conditions. The article concludes that leftist men and women had different ideas about what constituted beauty, and that seemingly conservative cultural productions, like beauty pageants, can have radical goals.

Cet article traite des concours de beauté organisés par le Parti communiste en Colombie-Britannique pendant la Deuxième Guerre mondiale. Il présente deux arguments. Tout d’abord, l’article affirme que les concours de beauté symbolisent le point de vue du Parti communiste sur le rôle des femmes dans les mouvements de gauche et dans la société en général. Ainsi, les concours de beauté possédaient une nature à deux faces. D’une part, les femmes se sont servies de ces concours pour présenter une version hybride du concours de beauté où les femmes pouvaient présenter des points de vue de gauche. D’autre part, les concours montrent que le Parti communiste ne tenait que des points de vue marginalement plus progressistes sur les femmes que le courant dominant. Deuxièmement, l’article suggère que les femmes et les hommes communistes avaient des idées contrastées sur ce que signifiaient les concours pour le parti. Les hommes utilisaient des corps de femmes dans des concours pour promouvoir et amasser des fonds pour la fête; en effet, les hommes communistes ont vu ces concours comme étant liés à la beauté physique des femmes. Les femmes communistes, en revanche, n’ont pas vu les concours comme étant liés à la beauté du tout. En effet, ces femmes ont vu les concours comme un simple moyen de promouvoir le programme politique du parti en matière de salaires plus élevés et de meilleures conditions de travail. L’article conclut que les hommes et les femmes de gauche avaient des idées différentes sur ce qui constituait la beauté, et que les productions culturelles apparemment conservatrices, comme les concours de beauté, peuvent avoir des objectifs radicaux.