« J’entends parler de leurs intérêts les plus chers » : Alphonse-Télesphore Lépine et l’engagement électoral des Chevaliers du travail à Montréal (1888–1896)

Marc-André Gagnon

Abstract


Cet article fait la lumière sur le militantisme et la vie politique d’Alphonse-Télesphore Lépine (1855–1943), premier député ouvrier élu à la Chambre des communes du Canada (1888–1896). Dans le cadre de cette analyse, nous explorons la manière dont ce membre influent de l’Ordre des Chevaliers du travail de Montréal met en place sa campagne électorale et nous tentons de comprendre les liens, parfois tumultueux, que celui-ci entretient avec les militants de l’Ordre. Centrant notre analyse sur la personne d’Alphonse-Télesphore Lépine comme objet historique – dont les choix, les relations professionnelles, les idées et les valeurs sont au centre de la chose publique –, nous cherchons à rendre compte des réseaux partisans, et plus largement, de la culture politique des ouvriers.

 

This article shines a light on the militancy and political life of Alphonse-Télesphore Lépine (1855–1943), the first Labour mp elected to the Canadian House of Commons (1888–1896). Our analysis includes an exploration of how this Member of Parliament, who was influenced by the Knights of Labor in Montreal, implemented his electoral campaign, and an evaluation of the responses, sometimes tumultuous, of Knight militants to that campaign. Centering our analysis on the person of Alphonse-Télesphore Lépine as an historical subject – whose choices, professional links, ideas and values framed his public identity – we seek to reveal the partisan networks, and more broadly, the political culture of workers of his milieu.


Full Text:

PDF