Temps horloge et temps religieux : une sociologie historique des familles ouvrières à Québec à la fin du 19e siècle et au début du 20e

Guillaume Durou

Abstract


Au Canada, le 19e siècle constitue une période de transformations profondes. Parmi celles-ci etaient la transition au capitalisme qui simula l’économie coloniale et produisit une richesse nationale alors même que son mouvement engendra d’importantes inégalités sociales. Cette transition se loge au cœur de plusieurs questions qui occupent la sociologie historique sur les façons dont le capitalisme transforma les relations sociales en Occident et au Canada. Nombreuses de ces questions ont déjà été éclairées alors que d'autres demandent toujours à sortir de l'obscurité. Cet article a pour objectif de dresser un portrait des familles ouvrières et de leurs différentes stratégies de reproduction. À l'aide des données recueillies sur la population de la ville de Québec, nous souhaitons comparer différentes pratiques sociales en mettant l'accent sur les caractéristiques d'un nouveau régime temporel et mesurer son influence sur les ouvriers et ouvrières.

 

Nineteenth-century Canada has been shown to be a period of profound transformations. Among them were the transition to capitalism that stimulated the economy and created national wealth while its progress entailed more class inequalities. This transition lies at the heart of many questions that historical sociology raises regarding how capitalism transformed social relations in Canada and in the Western countries. Plenty of these questions have already been answered but some still remain in obscurity. This article aims to shed light on the working-class families and their strategies of reproduction. Based on data from the population of Quebec City, we want to compare different social practices by putting emphasis on a new time regime under capitalism and measuring its influence on workers.


Full Text:

PDF