Austérité, flexibilité et précarité au Québec : la fuite en avant

Marie-Pierre Boucher, Yanick Noiseux

Abstract


L’évolution de l’emploi au Québec et au Canada est marquée par la multiplication des statuts d’emploi, la précarisation et la résurgence du phénomène des travailleurs et travailleuses pauvres. Après un rapide rappel des transformations marquant un glissement vers des politiques néolibérales survenues à la fin des années 1970, nous examinons les récentes transformations de la politique sociale liée au travail à l’ère de l’austérité. Pour ce qui est du gouvernement fédéral, nous examinons le programme d’assurance-emploi ainsi que les programmes concernant les travailleurs migrants temporaires. Pour ce qui est du gouvernement du Québec, nous nous attardons surtout sur les politiques d’aide sociale, ainsi que sur les services de garde à l’enfance. Nous traitons ces programmes en tant que politiques d’emploi et mettons en relief le rôle joué par l’État dans l’approfondissement du virage néolibéral amorcé il y a maintenant près de quarante ans.

Employment in Quebec and Canada has evolved to be characterized by multiple employment statuses, precarity, and the resurgence of the phenomenon of the working poor. After quickly reviewing transformations occurring in the late 1970s that were marked by a shift towards neoliberal policies, we examine the recent changes of social policy related to labour in the era of austerity. With regard to the federal government, we examine the employment insurance program and the temporary migrant worker programs. With regard to the Quebec government, we focus mainly on social assistance policies, as well as on child care services. We treat these programs as employment policies and highlight the role played by the state in deepening the neoliberal shift that began almost forty years ago.


Full Text:

 Subscribers Only